Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 20:31

Pour ouvrir un espace de réflexion et mettre en perspective les spectacles de danse proposés lors de la saison 2012-2013, la Scène Nationale vous propose de vous retrouver autour de documentaires très intéressants.



histoire-de-la-danse-Villages-en-vie.jpg

 

 

         Partant de Merce Cunningham et Pina Bausch, cette vidéo conférence déroule un large panorama d’artistes et de chorégraphes emblématiques d’une époque ou d’un courant en les reliant à ces deux grandes figures, par filiation ou différenciation et parfois par opposition à leurs recherches. La présentation des extraits de films commentés permet de conduire le spectateur à élargir sa perception d’une danse ouverte, généreuse qui s’échappe de ses cadres habituels pour inventer un art nouveau du mouvement.

 

Un évènement à ne pas manquer pour les amateurs de danse,

mais également pour les néophytes.

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 12:47

C'est toujours un plaisir de se promener avec son panier pour ramasser des champignons dans les bois ou dans les prés.


Mais attention avant de les cuisiner,

il faut bien les connaître

et tous les connaisseurs de champignons sont unanimes,

il faut être très vigileant avant de les consommer.

 

Pour parfaire vos connaissances,

"Villages-en-Vie" vous propose sur deux jours

de quoi vous instruire au sujet des champignons.


affiche Champignon

 

 

 

Drevet_Michel.JPG

Michel DREVET
"Vérificateur Officiel de la Ville de Mâcon" et Membre de la "Société Mycologique de Mâcon" nous présentera avec moult détails, parfois croustillants, des diapos de toute beauté de champignons récoltés cette année en Mâconnais

 

 

 

 

 

Conférence : Salle des fêtes - CENVES
Vendredi 12 octobre 2012 à 20 h 30
Entrée 2 €uros

Sortie sur le terrain
Samedi 13 octobre 2012 à 8 h 30
Rendez-vous à La Grange du Bois (Solutré)

Contact : 06 75 85 86 78 ou 06 31 09 38 45

Partager cet article

Repost0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 16:41

Affiche-conference-vigne-et-climats.jpg

Partager cet article

Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 15:02

         Cluny est mondialement connu pour son abbaye et le rayonnement qu'elle a eu, et les visiteurs se pressent pour visiter les vestiges de cet immense édifice religieux. Mais qui sait que Cluny possède un patrimoine architectural civil du plus haut intérêt ?

          Qui sait que Cluny est la deuxième cité d'Europe après Venise, pour le nombre d'édifices civils Médiévaux en bâti de pierre ?

 


Pour parfaire vos connaissances,

l'association "Villages-en-Vie" vous propose une découverte du Cluny Médiéval

lors du prochain week-end.



Conférence
          Tout commencera par une conférence qui sera donnée le vendredi 11 mai prochain à la salle communale de Solutré à 20 h 30 par Jean-Luc Maréchal.



Jean-Luc Maréchal un conférencier intarissable
Marechal.jpg             C'est un personnage passionnant et passionné qui consacre le plus clair de son temps à l'inventaire, la mise en valeur et la restauration de ce patrimoine exceptionnel. Il est membre du célèbre « Centre d'Études Clunisiennes » dont le père fondateur n'est autre que le célèbre « John Kenneth Conant  ». Cet américain consacra sa vie à Cluny et est considéré comme l'inventeur des recherches archéologiques au début du XXème siècle. Il nous fera regarder la ville avec un regard nouveau, un regard curieux et vous ne verrez plus Cluny et ses maisons de la même manière. Il est aussi un des concepteurs du « jardin des simples » récemment créé à proximité de l'abbaye.

Visites accompagnées
           Deux visites accompagnées de Cluny seront organisée à 13 h 30 le samedi 12 mai et le dimanche 13 mai, au cours de laquelle, Jean-Luc Maréchal nous emmènera en des lieux que peu de personnes connaissent car inaccessibles au public mais dont l'intérêt architectural et historique est grand. Nous imaginerons la vie de la ville au Moyen-Age avec ses boutiques, ses métiers, et ses bâtisseurs. Une véritable plongée dans le temps. La visite de Cluny se fera sur réservation obligatoire, car le nombre de places est limité.

affiche Cluny médiéval-copie-1


Partager cet article

Repost0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 18:52

Nous faisons suivre ce message car Villages-en-Vie programmera

un concert Japonais de très haut niveau le 27 Juillet...

Encore un peu de patience pour des informations plus précises !

 

Adhérente à Villages-en-Vie j'ai une initiative culturelle à proposer.

Elle n'a pas lieu sur le périmètre des villages, mais à Charnay.

 

Comme le thème est le Japon,

je me dit que cela intéresserait les viticulteurs qui exportent là bas…


Ainsi j'ai plaisir à vous convier à la soirée lors de laquelle mon frère

vient présenter ce voyage rare qu'il a réalisé au sud du Japon sur l'ile de Shikoku, cheminant à pied pendant quelques 1200 kilomètres.

 

C'est une occasion spéciale de découvrir autrement le pays du soleil levant :

ce beau carnet de voyage sera projeté sur grand écran,

vendredi 16 mars à 19 h 30

à Charnay salle du Vieux Temple (proche salle de la Verchère)


Ci-dessous j'ajoute un mot du conférencier d'un soir (bénévole)

 

 

1200 km à pied au pays du soleil levant

Le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle, vous connaissez ?

 

Et son équivalent japonais ?

Non ?

Alors je vous invite à me suivre sur le pèlerinage des 88 temples de l’île de Shikoku.

Mon rêve était de visiter le Japon en allant à la rencontre de ses habitants et de leur mode de vie, fasciné par le grand écart entre tradition et modernité que nous percevons avec nos yeux d’occidentaux


J’ai donc cherché un chemin pour marcher, vivre mon rêve… et j’ai trouvé !


Suivez-moi dans mon périple à travers ce depays* qui ne ressemble

pas toujours à l’image que l’on s’en fait.

Une nation qui « combat et sourit » depuis le 11 mars 2011 comme vous le savez…


*« Dépays » : mot emprunté au livre « Le Japon des japonais »,

série « L’autre guide », Editions du Seuil.

 

 

 Bonne semaine et au plaisir de se croiser

lors de prochaines initiatives Villages-en-Vie


A disposition. Marthe 06 74 04 43 95

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 18:57

De partout nous arrivent des signes alarmants concernant

la diminution de la biodiversité aussi bien animale que végétale.


Nos modes de vie, le fonctionnement de nos sociétés

en sont-ils la cause ?

 

VeV-Ter-0055.JPG

 

Par la voix de son vétérinaire conseil Pierre Duclos, le groupement de Défense Sanitaire apicole de Saône et Loire vous propose une conférence dont le but est de nous faire découvrir les difficultés rencontrées par tous les insectes à partir d'un exemple précis qu'est l'abeille au travers de sa biologie, de son alimentation, de ses différentes productions et de ses pathologies. Présente sur terre depuis au moins 65 millions d'années, l'abeille a assuré avec les autres insectes pollinisateurs le développement de la végétation angiosperme qui représente encore aujourd'hui 35% de notre alimentation. Depuis trois décennies, elle envoie des signes inquiétants faisant craindre pour sa propre survie et nous alerte sur les risques environnementaux qui nous entourent. Saurons nous décrypter les messages qu'elle nous transmet et en tirer toutes les conséquences ?

 
C'est pour tenter de comprendre cette problématique complexe que l'association "Villages-en-Vie" convie toutes les personnes intéressées, apiculteurs et non apiculteurs à rencontrer un conférencier passionant.

 

Pierre-Duclos.jpg

Docteur Pierre Duclos : Né en 1946 à Frangy (74) d'une fratrie de onze enfants, il suit de brillantes études à l'école vétérinaire de Lyon et débute en 1970 comme vétérinaire.

Après 30 années totalement dédiées au difficile exercice de vétérinaire, à l'heure de la retraite il se tourne vers sa véritable passion, l'apiculture. Il est spécialiste sanitaire apicole du 71, administrateur de la fédération nationale des organisations sanitaires apicoles départementales. Il assure les visites sanitaires sur tout le département, forme des apiculteurs dans de nombreux départements et donne de nombreuses conférences.



Salle des Fêtes - Vergisson
Vendredi 3 février 2012 - 20 h 30
Entrée 2 € - 06 31 09 38 45

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 19:58

 Un conte de Paule Vermylen-Milamant

autour du cépage "Chasselas"

 


 

 

 

 

           Paule V ermylen-Milamant vient de publier, "De Chasselas à la table du Roy" ?

 

Paule-Vermylen.jpg

 

 

 

 

 

 

 Un conte qui vous plonge dans le passé du village, mais raconte aussi et surtout le récit d'une histoire devenue légende : "Les pérégrinations du raisin de Chasselas !", un travail de mémoire que Jacques Hanotier aurait dû présenter conjointement avec le conte de Paule Vermylen-Milamant, quand la grande Faucheuse a mis à mal ce projet.


            Si Chasselas n'est pas Tarascon, ce très petit village fut néanmoins le théâtre de quelques faits divers, qui perdus dans la nuit des temps sont devenus légendes...

 

Paule Vermylen-Milamant nous a déjà raconté celle de "La Chapelle aux loups".


           Sous forme d'un conte cette fois, dans "de Chasselas à la table du Roy" c'est une autre histoire que d'aucuns appelleront "légende" qu'elle choisit de porter à notre connaissance.


         Mais comme elle ne saurait se contenter de rapporter une légende, dans un prologue très bien documenté elle va fournir au lecteur des éléments qui lui permettront de se faire sa propre opinion sur la véracité de cette légende.

             Dans le prologue qui précède le conte, l'auteur nous raconte comment au fil de ses recherches elle a pu constater que les dires des anciens ne manquaient pas de vraisemblance et rejoint dans ses conclusions le travail de mémoire de Jacques Hanotier, à savoir que c'est bien à Chasselas que l'on trouve les racines de "La treille du Roy" de Fontainebleau.



Elle vous le présentera en association avec "Villages-en-Vie"

dimanche 11 décembre 2011 à 15 heures

à la salle des fêtes de Chasselas.


entrée gratuite - www.milamant.fr


affiche Conte Paule Vermylendoc

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 19:08

 

Une conférence à ne pas louper pour tous les amateurs de danse

Entrée libre

 

Histoire-de-la-danse-Davaye-1-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Une histoire de la danse en 10 dates « A l’instant et à l’endroit » Extrait n°1 : Loïe Fuller - 1896 Danse serpentine Film des frères Lumière n°765 Durée : 1’25 Cette Danse serpentine a été inventée par Loïe Fuller, une chorégraphe d’origine américaine vivant en France. Elle inaugure le XXe siècle avec l’invention de l’électricité qui va complètement changer la mise en scène du théâtre et de la danse. Désormais, grâce à ses recherches, la danse sera artificiellement éclairée et la lumière électrique révolutionnera la découverte du corps dansant. Loïe Fuller est la première danseuse à avoir expérimenter de nouvelles technologies de son époque comme l’électricité ou encore le radium. Première tentative de rendre le corps abstrait, cette danse a été filmée et projetée par les frères Lumière, inventeurs du cinéma en 1895 et, à ce titre elle constitue la toute première danse jamais filmée. La version présentée est l’originale des frères Lumière, colorisée postérieurement à la main.

 

Extrait n°2 : Le Sacre du Printemps – Vaslav Nijinski - 1913 Opéra de Paris – Marie-Claude Pietragalla Durée : 2’15 Le Sacre du Printemps a été créé en 1913 par le chorégraphe russe Vaslav Nijinski sur la musique d’Igor Stravinsky. La chorégraphie, totalement novatrice pour l’époque réinvente le rapport au sol : après une période où la danse se réfère à l’envol et à la légèreté, Nijinski impose, à l’inverse, une danse très ancrée dans le sol où les pieds ne sont plus en dehors, comme dans la danse classique, mais tournés vers l’intérieur. La partition musicale, dans sa rythmique irrégulière, bouleverse les effets acoustiques habituels et ajoute à la nouveauté de la chorégraphie. Lors de sa création à Paris, une grande partie du public a beaucoup de difficulté à comprendre la démarche des deux créateurs et la pièce provoque un véritable scandale. Elle ne sera dansée que huit fois du vivant de Nijinski et il faudra attendre le travail de reconstruction effectuée durant sept années par le Joffrey Ballet pour retrouver, en 1987, une version proche de l’originale. C’est cette version qui se trouve aujourd’hui au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris et que l’on voit dans l’extrait dansé par Marie-Claude Pietragalla, alors étoile du Ballet. Né dans l’incompréhension et le scandale, le Sacre du Printemps a, depuis, inspiré plus d’une centaine de chorégraphes.

 

Extrait n°3 : Fred Astaire & Ginger Rogers - 1935 Cheek to Cheek, extrait du film Top Hat de Mark Sandrich Durée : 3’30 Ce duo entre Fred Astaire et Ginger Rogers appartient à l’histoire de la comédie musicale américaine, un genre cinématographique qui mélange le chant, la danse et le théâtre. Après des débuts avec sa sœur Adèle dans les cabarets, Fred Astaire fera toute sa carrière dans le cinéma. Exemple rare du danseur que le monde entier connaît grâce aux films mais que très peu de gens ont vu danser en «vrai». Il forme avec sa partenaire, Ginger Rogers, le plus célèbre couple dansant de l’histoire du cinéma. Ils tourneront plus de dix films ensemble dans une entente artistique totale comme en témoigne cet extrait. L’intrigue des comédies musicales, généralement légère, servait surtout à mettre en valeur les moments dansés. Succédant au cinéma muet, le film musical, fondamentalement divertissant, sera, dans les années 30, l’un des genres préférés de l’Amérique qui pouvait ainsi oublier ses graves problèmes économiques dans la virtuosité des danses et les péripéties amoureuses des interprètes.

 

Extrait n°4 : J.O. de Berlin - 1936 Les danses chorales Extrait du film Olympia (part 2 : Fête de la beauté) de Leni Riefenstahl Durée : 1’15 L’ouverture des jeux Olympiques à Berlin en 1936 sera l’occasion d’une grande démonstration de force sur l’unité de l’Allemagne de la part d’Adolf Hitler. Pour mettre en scène et apporter la grandeur voulue à cette manifestation, il fait appel à plusieurs chorégraphes pour en assurer la mise en mouvement. Joseph Goebbels, ministre de l’information et de la propagande demande à la réalisatrice de cinéma Leni Riefenstahl de mettre son talent au service du pouvoir. Elle le fera en réalisant ce film intitulé Olympia, Les Dieux du stade, véritable ode au corps glorieux et au triomphe de la volonté. L’extrait choisi montre comment un mouvement écrit et retranscrit sur une partition pouvait être multiplié à des milliers d’exemplaires. Il pourrait s’agir là d’une application détournée de la notation chorégraphique inventée par Rudolf Van Laban, chorégraphe et théoricien de la danse. Celui-ci, d’abord invité par Hitler à mettre en scène la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, sera « remercié » la veille par Goebbels. Néanmoins son système de notation reste valide encore aujourd’hui pour conserver la mémoire d’une chorégraphie à l’aide d’une partition écrite sur papier. La notation chorégraphique, reste avec la vidéo, le moyen le plus sûr de retrouver une danse.

 

Extrait n°5 : Nicholas Brothers - 1942 Extrait du film Orchestra Wives d'Archie Mayo Durée : 3’02 Les Nicholas Brothers constituent un peu le contrepoint du duo Fred et Ginger du côté de la danse noire. Engagés au Cotton club en 1932 alors que le plus jeune des frères est âgé seulement de onze ans, ils dansent au son des plus célèbres jazzmen, notamment Duke Ellington et Cab Calloway pour un public essentiellement blanc. En effet la ségrégation qui règne alors aux Etats-Unis interdit l’accès de ces cabarets aux Noirs. Après une première apparition dans une comédie musicale sur Broadway, ils deviennent célèbres en créant des séquences chorégraphiques extrêmement spectaculaires pour des films. Ils rendent célèbre un style qui les situe dans la tradition des claquettes avec une donnée plus acrobatique et une utilisation de l’espace très personnelle comme les escaliers par exemple dont témoigne cet extrait. L’influence qu’ils exercent sur les danseurs de hip hop est encore sensible et certaines des figures qu’ils ont inventées trouvent encore une actualité chez les jeunes chorégraphes

 

Extrait n° 6 : Trio A / Yvonne Rainer - 1966 Extrait de Trio A, tourné en 1978 - The Mind is a Muscle – Part 1 Durée : 2’ Trio A est une pièce chorégraphique de quatre minutes et demie interprétée par trois performers à New York en 1966. La pièce déroule une action continue d’où sont éliminés tous les temps forts, les accents, les figures au profit de qualités fluides, neutres effaçant toute figure virtuose. Cette pièce, considérée comme le manifeste de la postmodern dance, fut d’abord intitulée The Mind is a Muscle (L’esprit est un muscle). Ce titre sous-entend que la danse a aussi à voir avec la pensée. La chorégraphe y remet en question tout ce qui constitue le spectacle, par cette déclaration restée célèbre « Non au grand spectacle, non à la virtuosité, non aux transformations et à la magie et au faire semblant, non au glamour et à la transcendance de l’image de la vedette etc… ». Cette danse très épurée, est née au moment où les artistes américains se retrouvent pour organiser des manifestations engagées politiquement et afficher la contestation notamment contre la guerre du VietNam. Par la radicalité de son propos et son implication dans l’histoire des Etats-Unis, Yvonne Rainer exerce encore aujourd’hui une grande influence sur les chorégraphes actuels.

 

Extrait n° 7 : Messe pour le temps présent / Maurice Béjart - 1968 Extrait de la pièce présentée au festival d’Avignon en 1968 Durée : 3’45 Cette version de Messe pour le temps présent donnée à Avignon en 1968 participe très largement à la remise en question des formes de spectacles telles qu’Avignon les avait incarnées depuis la création du Festival. L’année précédente, pour la première fois, les danseurs de la compagnie Maurice Béjart, le Ballet du XXe siècle, ont eu accès à la grande scène théâtrale du Palais des papes. Leur tenue, jeans et T-shirts semblait directement prise dans le vestiaire des jeunes gens de l’époque, le propos du chorégraphe qui mêlait les données essentielles de la vie comme des préoccupations d’actualité, tout cela trouve une résonance qui répond aux aspirations diffuses du jeune public. En 1968, tout fait débat en Avignon, la France vit une page importante de son histoire avec une remise en question des normes d’une société dans laquelle la jeunesse ne se reconnaît plus. Les événements de mai 68 auront une influence notable particulièrement dans leur dimension de libération des corps qui se retrouvera dans le domaine de la danse. Maurice Béjart et ses danseurs en auront été le symbole lors de cet été 68 en Avignon.

 

Extrait n°8 : Merce Cunningham - 1978 Extrait de Merce By Merce by Paik de Nam June Paik Durée : 2’38 Cette œuvre originale est signée Nam June Paik, un artiste-vidéaste d’origine coréenne installé à New York aux débuts des années 60. À la suite de sa rencontre avec le célèbre chorégraphe américain Merce Cunningham, il propose de réaliser ce portrait plein d’humour. Considérée comme la première vidéo danse, cette réalisation montre une danse reprise, démultipliée et incrustée d’événements incongrus, comme le passage d’un chien, et déplace le corps en apesanteur dans une série de paysages. Collage, montage, fragmentation du mouvement constituent le style de cette vidéo, augmenté d’un humour irrévérencieux que partageaient les grands artistes réunis autour de Merce Cunningham tels que John Cage pour la musique ou Robert Rauschenberg pour les arts plastiques. Ensemble, ces artistes américains ont écrit l’une des plus belles pages de l’histoire de l’art au XXe siècle. Toujours à la pointe de l’avancée en matière de technologie, Merce Cunningham continue à inventer, dans une très grande liberté d’esprit, des croisements entre des applications techniques et la chorégraphie.

 

Extrait n°9 : Michael Jackson / Vincent Paterson - 1989 Extrait du clip Smooth Criminal Durée : 3’28 Michael Jackson a commencé sa carrière avec ses frères au sein du groupe Les Jackson Five. Chanteur, il apprend la danse en autodidacte en regardant les films de Fred Astaire. Il construit sa carrière en solo grâce à sa façon de chanter et de danser. Il est l’un des premiers à s’appuyer sur les effets d’un clip pour lancer une chanson. Le clip est un petit film promotionnel dans l’industrie musicale dont Michael Jackson pousse à l’extrême la sophistication en perfectionnant son style qui mélange le breakdance, le rock ou le disco. Il invente quelques figures désormais inscrites dans l’Histoire de la danse comme ses pirouettes, ses poses et sa célèbre moonwalk qui reste une figure très utilisée dans les spectacles de hip hop. Vincent Paterson, le réalisateur de ce clip, est le scénographe de certains spectacles de Madonna ou de Björk. Il associe différents genres d’images et de sons aux nouvelles technologies et se situe dans ce grand courant américain qui fait le lien entre le music-hall et la naissance des grandes villes. Il est par ailleurs l’auteur d’un court-métrage, commémorant l’attentat du 11 septembre 2001 à New York.

 

Extrait n°10 : Philippe Découflé – 1992 Extrait de la cérémonie des J.O. d’Albertville Durée : 6’20 En 1992, Philippe Decouflé est choisi pour réaliser la mise en scène des festivités d’ouverture et de clôture des XVIe jeux olympiques d’hiver d’Alberville. Avec le costumier Philippe Guillotel et l’assistance de Pascale Henrot, il invente tout un univers de formes inattendues dans un grand show pour 1500 personnages. Particulièrement réussi, ce spectacle-parade est repris par les télévisions du monde entier et constitue le premier événement de ce genre à l’échelle planétaire. Il consacre le terme de chorégraphe au niveau du grand public. Héritier du cinéma de Méliès (1861-1938) comme du peintre chorégraphe allemand Oskar Schlemmer (1888-1943), Decouflé est le premier chorégraphe à allier les arts du cirque, comme le montre cet extrait, à ceux de l’image et de la danse dans un monde qu’il souhaite délibérément enchanteur et magique. Avec cet immense succès, Philippe Decouflé est devenu le chef de file de toute une génération de chorégraphes français issus des années 80 et qui a marqué en profondeur l’histoire de la danse en France.

 

Montage réalisé par la Cinémathèque de la Danse à la demande du CDC Toulouse Midi-Pyrénées.

Financé avec le concours du Ministère de la Culture (DRAC Midi-Pyrénées).

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 12:44

Conference_chauvet.jpg

Partager cet article

Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 12:42

Conférence - débat è
 "Taxons les transactions financières "
Vendredi 18 mars à 18 heures
 Espace Cabaret - Entrée libre


Conférence réalisé en amont du spectacle

Dealing with Clair”, de Martin Crimp, Mise en Scène Sylvain Maurice
Vendredi 18 mars à 20 h 30
Tarif  : 13 € adultes - 8 € moins de 26 ans




Attac est née suite à un édito d’Ignacio Ramonet de décembre 1997 dans Le Monde diplomatique « Désarmer les marchés » concluant : « Pourquoi ne pas créer, à l’échelle planétaire, l’organisation non gouvernementale Action pour une Taxe Tobin d’aide aux citoyens, ATTAC ». Dix ans après, l’idée d’une taxation des transactions financières n’a jamais été autant d’actualité. Les solutions que Attac était le seul à avancer sont reprises jusqu’au coeur de l’establishment politico-financier international. Mais les taux annoncés sont, pour l’instant, dérisoires et le risque est grand d’aboutir une micro-taxe. Nous sommes encore loin du «grain de sable» à même de perturber les rouages de la finance mondialisée. Attac se mobilise à nouveau pour que la taxation des transactions financières réponde à un objectif fondamental : «désarmer les marchés financiers».

 

Intervenante : Esther Jeffers Maître de conférence à l’Université Paris 8.

 

Thèmes de recherche : banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d’entreprise. Auteur de La Nouvelle Economie Bancaire avec Olivier Pastré, Hans Blommestein et Gaël de Pontbriand Economica Janvier 2007 Membre du conseil scientifique d’ATTAC



Renseignements et réservations : 03 85 22 82 99




Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Villages en Vie
  • Villages en Vie
  • : "Villages en Vie" regroupe 8 communes autour du Grand Site de Solutré. L'objectif est de mettre en valeur le "Petit Patrimoine" naturel, historique, culturel et artistique de nos villages. D'offrir de nombreuses animations dans tous les styles et faire vivre nos villages dans tous les domaines. Le tout dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Siren : 793 654 534 Siret : 793 654 534 00015
  • Contact

Où sommes nous ?

Capture d’écran 2012-01-21 à 13.58.27

  Cliquez sur le plan

Recherche

Les commissions

LES COMMISSIONS ET LES ACTIVITÉS DE VILLAGES EN VIE

 

 Commission Animation Culturelle

La commission culturelle est en charge de l’organisation des expositions mensuelles qui se déroulent d’avril à novembre à la  maison des créateurs de Solutré. Elle met en place diverses activités culturelles. En 2014 quatre grands rendez-vous ont ponctués l’année, programme éclectique, instructif, festif, artistique, musical, récréatif s’ouvrant ainsi à toutes les diversités créatives dans un esprit convivial, simple et bon enfant. N’hésitez pas à rejoindre la commission

Alain SÈVE : alain.seve@wanadoo.fr / 06.75.85.86.78

Marie-Paule LAMURE : mariedulavoir@free.fr

Michel FAVRE : michel.favre11@orange.fr

 

Chantiers Vieilles Pierres

La commission « vieilles pierres » est composée d’une dizaine de personnes, qui se retrouve les samedis matin pour mettre en valeur le petit patrimoine , lavoirs, cadoles, sentiers …etc. Casse-croûte et bonne humeur sont de mises. Nous accueillons toutes les bonnes volontés.

Paul BOURDON : annickjpbourdon@hotmail.fr ou 03.85.35.80.20.

 

 Week-end des créateurs 

Durant un week-end en juin, des artistes exposent dans un village membre de l’association. Une quarantaine d’artistes, des maisons pour les accueillir et en 2014 au moins 1400 visiteurs se sont promenés sur le parcours et ils ont été très satisfaits de la qualité artistique proposée et des informations sur le patrimoine local. Cette action phare de l’association se prépare bien en amont. En 2019 le week-end se déroulera à Fuissé.

Michel FAVRE : michel.favre11@orange.fr

 

 

 

Commission Patrimoine

Le groupe patrimoine composé d’une dizaine de personnes a enregistré les récits de vie des habitants de nos communes, puis deux livrets ont été imprimés. Nous souhaitons donner un prolongement à ce travail par différentes actions à mettre en place, des expositions, des parcours illustrés dans nos villages, des plaquettes, des veillée … etc

Annick BOURDON : annickjpbourdon@hotmail.fr ou 03.85.35.80.20

 

Commission Communication

Afin d'améliorer l'organisation de la communication de notre association, de créer et diffuser les Flyers, les affiches et d'utiliser les moyens internet, blog, courriels... 

Martine Vaïsse au 06 80 89 82 27 ou roland-martine.vaisse@wanadoo.fr

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -